High camp – Thorong La – Muktinath, le passage du col

Réveil 3h du mat. Sortie du sac de couchage congelé. S’habiller et préparer son sac pour l’ascension est déjà une étape.

Puis, on retrouve tout le monde dans la salle de petit dej, une effervescence entre la cuisine et les différents groupes de touristes se préparant se fait sentir.
Nous nous asseyons et attendons notre petit dej: une soupe de noodle à l’ail. Paraît-il que l’ail aide aux maux de montagne et d’altitude. Mais nous sommes au bord de la nausée.

 

L’ascension du col

Nous commençons l’ascension par un temps plutôt froid, dans le négatif. A peine 10mn après le départ du camp de base, un jeune homme s’évanouit dans la montée, y perdant son appareil photo autour du cou ; son guide descendra le récupérer quelques mètres plus bas. Des gens de son groupe s’aglutinent près de lui, rendant le passage plus compliqué pour les autres, au lieu de le redescendre asap.

2mn plus tard, deux jeunes hommes, entre 25-30ans, dévalent le chemin à contre sens, direction le camp de base ; ils finiront en sanglot et grelotant dans la cuisine, demandant au chef une soupe à l’ail pour faire passer le mal d’altitude. Ils sont montés trop vite et ont mal géré l’altitude.

Le soleil permet de se réchauffer apres un début d’ascension dans les températures négatives.

Nous arrivons à mi-chemin de la montée, plutôt serein. Pas trop de mal de tête, ni de nausée. Je me permets même de prendre un thé et quelques photos du lever de soleil qui pointe son nez entre les montagnes.

Dernière ligne droite

Nous repartons et les difficultés commencent à arriver. Nous sommes alors à une altitude entre 5000 et 5100m et une petite nausée se fait sentir.

Etape photo incontournable après avoir grimpé pendant plus de 10 jours pour y arriver.

Mais comme nous disait le guide, « c’est dans la tête: il ne faut pas se faire polluer par ces ressentis, sinon on tombe dans une spirale qui nous empêche d’aller jusqu’au bout« . Du coup, je continue.

 

Après plus de 3h d’ascension, nous arrivons enfin au col, a près de 5416m d’altitude. La consécration, le Saint Graal après 10 jours de marche.

Descente vers Muktinath, le tour des Annapurna se termine…

La descente vers Muktinath s’effectue relativement en douceur. Malgré les 1600m de dénivelé qui s’effectuent environ en 1h30 avec une bonne moyenne, les genous ne souffrent pas trop. Ils doivent certainement bénéficier de l’entrainement des jours précédents.

Une fois arrivés en ville, la douche, l’eau chaude, apparaissent comme un cadeau venu du ciel, comme une obligation pour d’autres =)
Des étoiles plein les yeux, les aventuriers partagent leurs souvenirs de ces derniers jours autour du repas le soir. En effect, ce sera le dernier repas partagé avec les personnes cotoyées durant la semaine passée suivant le chemin du Tour des Annapurnas.

Laisser un commentaire