Vol au dessus du nid de Pokhara

Ce matin, lever 5h du matin pour prendre l’avion qui nous mène à Pokhara, la ville du Lac. L’aéroport de Jomoson est tout ce qu’il y a de plus rudimentaire : 4 comptoirs d’agences aériennes, et derrière eux, 2-3 hommes en tenue officielle qui vérifient le contenu des sacs. L’ouverture des sacs est obligatoire avant d’être mise sur le chariot destination la soute du coucou.

Avion type Cessna qui embarque 10+ passagers pour un vol de 15mn max

Turbulences

A peine montés dans l’avion et cenglés, nous sommes prêts à décoller. La piste, relativement petite ne pourrait pas accueillir un avion de grande ligne pour sûr. Mais notre coucou, si. Il s’élance et décolle entre les montagnes.

Après de 5mn après le décollage, l’avion se fait secouer par les vents qui s’engouffrent entre les montagnes. Et même si on s’y attend, cela ne fait pas plaisir !
Bref, on arrive sans encombre majeure à pokhara après quelques 15mn de vol. Oui, record du trajet le plus court à mon actif.

Visite de Pokhara, la ville du Lac

Situé non loin du Lac, localisation recommandée car au centre du quartier agréable pour chill.

La ville de Pokhara est très étendue et un chauffeur taxi n’est pas de trop, quoique un peu cher… Nous sommes partie dans les hauteurs de la vieille ville visiter quelques temples comme le Bindhyabasini Temple et le Bhimsen Temple, recommandés sur le lonely Planet. Bon, pas de quoi casser 3 pattes à un canard. Le Lonely Planet devrait revoir ses indications..

En revanche, une balade le long du lac est plutôt agréable et un petit verre en terrasse-jardin permet de chill et de profiter du bon air.

Laisser un commentaire